Hôtel Groslot (Orléans)

Je profite d’un bref séjour professionnel obligé à Orléans pour visiter en coup de vent l’Hôtel Groslot, ancien hôtel de ville (jusqu’en 1981) après avoir été une demeure particulière (dont le premier bâtiment a été construit au XVIe siècle), qui aujourd’hui est encore utilisé pour célébrer les mariages.
J’y découvre ces étonnantes toiles murales, visiblement réalisées à l’huile. Celles-ci datent de la restauration du bâtiment, au milieu du XIXe siècle. Elles ont été réalisées par l’entreprise Vivet Père, peintre décorateur à Paris, sous la direction d’Albert Delton, Architecte des monuments historiques chargé la restauration de l’édifice1.

Toile murale peinte de l’Hôtel Groslot (Orléans).
Toile murale peinte de l’Hôtel Groslot (Orléans).
Toile murale peinte de l’Hôtel Groslot (Orléans).
Toile murale peinte de l’Hôtel Groslot (Orléans).
Toile murale peinte de l’Hôtel Groslot (Orléans).
Toile murale peinte de l’Hôtel Groslot (Orléans).

Chaque motif est peint à la main, un travail de dingue : toutes les pièces de l’hôtel ouvertes au public sont tapissées de la sorte, et il y a une belle hauteur sous plafond…
Je regrette de n’avoir que 20 minutes devant moi (il y a aussi une collection de mobilier avec des pièces assez chouettes, de petits cabinets du XVIe notamment) et que la luminosité de la fin de journée ne permette pas de faire de bonnes photos.

  1. Cf. Jacques-Henri Pelletier, « La restauration de l’hôtel Groslot au xixe siècle », pp. 125-127, Mémoires de la Société d’agriculture, sciences, belles-lettres et arts d’Orléans, Académie d’Orléans, 6e série, t. 8,‎ 1999.

Tri

Vieil #autoportrait (à 17 ans), huile sur carton, 1992.

Déménagement en préparation, on trie, on débarrasse. Je balance mes vieilles « oeuvres », ici ma première croûte euh huile, un autoportrait fait à 17 ans. Horreur euh peinture qui m’avait alors dissuadée de retoucher à l’huile pendant 3 ans (et 3 ans plus tard l’huile suivante m’avait dissuadée d’y retoucher pendant, si je compte bien, 19 ou 20 ans). C’est si ingrat l’huile quand on s’y prend si mal. La benne de la déchetterie ne m’a pas dit merci. Mais je me sens délestée d’un certain poids.

« Rocsirocmoupepospeu »

Aujourd’hui, j’ai fait de la micro-édition avec fiston :

« Rocsirocmoupepospeu », livret à 4 mains avec Félicien, couverture, 25/01/2016.
« Rocsirocmoupepospeu », livret à 4 mains avec Félicien, 25/01/2016.
« Rocsirocmoupepospeu », livret à 4 mains avec Félicien, 25/01/2016.
« Rocsirocmoupepospeu », livret à 4 mains avec Félicien, 25/01/2016.
« Rocsirocmoupepospeu », livret à 4 mains avec Félicien, 4e de couverture, 25/01/2016.